Accueil / Content / CÉRÉMONIE DE SIGNATURE DE CONTRAT DE MAÎTRISE D’ŒUVRE ENTRE L’ETAT DU SÉNÉGAL ET LE CABINET « ATELIER D’ARCHITECTURE DJELLALI » POUR LA RÉALISATION DU PARC FORESTIER URBAIN DAKAR-YOFF.
ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE DES FINANCES ET DU BUDGET

Hôtel Terroubi de Dakar, le 8 juin 2021

Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement durable ;

Monsieur le Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique ;

Mesdames et messieurs les Ministres, Ministres conseillers ;

Monsieur le Gouverneur de la Région de Dakar ;

Madame et messieurs les Maires de la Ville de Dakar et des communes de Yoff et de Ouakam;

Messieurs les Directeurs ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et coordonnateurs,  

Messieurs les Présidents de l’ODAS et de l’Association des Urbanistes du Sénégal,

Chers membres du Jury ;

Chers Lauréats ;

Distingués invités en vos rangs, titres et grades,

 

Lors du conseil des ministres du 15 juillet 2020, le Président de la République, dans le cadre de l’initiative « Le Sénégal-Vert » a instruit le Gouvernement de réserver une zone, de dix (10) hectares, dédiée au projet du Parc forestier urbain de Dakar-Yoff.

Cette décision du Chef de l’État est le fruit d’une profonde analyse environnementale du processus de développement urbain de Dakar qui, comme vous le savez, pose de sérieux problèmes pour la promotion des espaces verts liée à l’urbanisation de certaines zones vertes avec le déclassement de forêts et d’espaces verts.

En effet, hormis la zone des Niayes, dont l’écosystème est menacé par une pression foncière de plus en plus aigüe, le paysage de la capitale est caractérisé par un déficit d’espaces verts.

Les rares "points verts" qui résistent plus ou moins à cette pression datent de très longtemps. Il s’agit notamment de la bande des filaos implantée le long de la Grande Côte, de la Forêt classée de Mbao et surtout du Parc forestier de Hann, créé en 1903 par le Gouverneur Martial MERLIN et dont les aménagements et les plantations d’arbres réalisées à cette occasion ont, par la suite, justifié le classement de la zone en 1935 et son érection en Parc forestier et zoologique.

Ainsi, dans la nouvelle stratégie de planification et de gestion du développement de nos villes, il devient opportun de renforcer la prise en compte de nouveaux aménagements paysagers.

C’est fort de ce constat, que,  sur la presqu’île du Cap-Vert, notamment sur le domaine de l’Aéroport militaire Léopold Sédar Senghor de Dakar-Yoff, le Président de la République a donc décidé d’y ériger un Parc forestier urbain moderne sur une superficie de 10 hectares qui remplit les fonctions écologiques, économiques, sanitaires, sociales et culturelles suivantes :

  • l’oxygénation, la filtration et l’épuration de l’air ambiante ;
  • l’insonorisation, le confinement et la dispersion du bruit urbain et aéroportuaire ;
  • l’atténuation de la pollution atmosphérique ;
  • la séquestration du carbone ;
  • la préservation de la biodiversité faunique et végétale;
  • l’amélioration de la santé par la pratique sportive ;
  • la réduction du stress et de l’anxiété.

La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui traduit l’engagement du Gouvernement à opérationnaliser la décision du Chef de l’État, qui a demandé, lors du Conseil des ministres du 10 février 2021, l’accélération du processus de réalisation du Projet de Parc forestier urbain de Dakar Yoff.

Depuis, plusieurs actes concrets ont été posés, notamment :

  • la signature du décret n°2021-468 du 21 avril 2021 portant création et classement du Parc forestier urbain de Dakar Yoff ;
  • la prise de l’arrêté conjoint n° 0296 du 14 janvier 2021 portant création d’un Comité de pilotage du projet d’aménagement du Parc forestier urbain Dakar-Yoff ;
  • la signature de l’arrêté n°015161 du 14 avril 2021 instituant un jury pour le concours international d’Architecture du Projet d’Aménagement du Parc forestier urbain Dakar Yoff ;
  • l’organisation d’un concours international d’architecture qui a noté la participation historique de 15 soumissionnaires  traduisant ainsi l’intérêt que les architectes et groupements d’architecte manifestent pour ce projet et la pertinence d’organiser le concours ;
  • la tenue d’une réunion de restitution des travaux du Jury du concours international d’architecture du projet d’aménagement du Parc forestier urbain Dakar-Yoff au palais de la République le vendredi 7 mai 2021 ;
  • et aujourd’hui, la signature du contrat de maîtrise d’œuvre entre l’Etat du Sénégal et le cabinet « atelier d’architecture Djellali » pour la réalisation du parc forestier urbain Dakar Yoff ainsi que la remise des primes aux 2e et 3e lauréats.

C’est le lieu de féliciter mes collègues en charge de l’Environnement et de l’Urbanisme pour leur détermination et leur engagement à faire de ce projet une réalité.

Vos services, chers collègues, ont su travailler en symbiose avec tous les acteurs pour assurer une bonne exécution des instructions de Monsieur le Président de la République.

Ces félicitations sont naturellement destinées à tous les agents impliqués, aux membres du Jury et de la commission technique, à qui, j’adresse mes encouragements à davantage servir notre pays avec dévouement et abnégation.

Mesdames et messieurs,

En décidant d’organiser un cours international d’architecture pour ce projet, le Président de la République a souhaité favoriser certes l’émulation entre les architectes concurrents, mais aussi et surtout, avoir une œuvre architecturale des temps modernes avec un aménagement paysager durable.

Nous sommes heureux de constater que beaucoup de cabinets et de groupements de cabinets ont répondu à l’appel, avec des projets tous magnifiques et contemporains.

A l’issue du processus de sélection, le cabinet « Atelier d’architecture Djellali » a été primé, devant le cabinet « Wilmotte et associés » et le GROUPE BSD (BOUNA SEMOU DIOUF) arrivés respectivement 2e et 3e.

 Je voudrais ici, au nom de Monsieur le Président de la République, vous adresser mes félicitations et mes encouragements.

L’Atelier d’architecture Djellali, avec lequel nous allons signer le contrat de maîtrise d’œuvre dans quelques instants, a été fondé à Marseille sous l'impulsion de Chafik DJELLALI qui, après 11 années d'expérience en agence, s’est lancé un défi, celui d’apporter, modestement à travers ses travaux, des réponses intelligentes, fortes et fédératrices aux diverses problématiques architecturales et urbaines.

Ce projet de parc urbain forestier est un challenge que vous avez compris et que vous réaliserez conformément aux attentes du Chef de l’État et pour le bien-être des Sénégalais.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Abdoulaye Daouda DIALLO,

Ministre des Finances et du Budget

Mercredi, juin 9, 2021